Assainissement

L'assainissement

Littéralement « signifie "action d'assainir" : l'assainissement est originellement l'ensemble des techniques et méthodes visant à traiter les eaux usées.
En l'absence d'assainissement, les déchets à même le sol bloquent les canaux de drainage.

L'assainissement vise à assurer l'évacuation et le traitement des eaux usées et des excréments en minimisant les risques pour la santé et pour l'environnement.

L'assainissement est règlementé dans le code de la santé publique et dans le code général des collectivités territoriales, puisque ce sont en premier chef notre santé et les communes qui sont concernées.
Lorsque l'on parle d'assainissement, on vise aussi bien les eaux usées que les eaux pluviales (eaux de pluie), même si ce sont les premières qui méritent le plus d'attention en terme de retraitement et de prévention de la pollution.

Le terme «, eaux usées désigne à la fois les eaux vannes (l'eau des toilettes) et les eaux grises (lavabos, cuisine, douche, lave-linge...). Ces eaux ne peuvent être rejetées en l'état dans la nature car elles contiennent des micro-organismes potentiellement pathogènes, nocifs. On pense aux matières organiques mais aussi aux produits chimiques que nous utilisons comme les lessives, les produits d'entretien...
Si ces eaux ne sont pas traitées, c'est-à-dire nettoyées, elles vont polluer les sols et peuvent être à l'origine de nuisances environnementales et de risques sanitaires significatifs. Le comble, c'est qu'elles vont polluer les eaux souterraines, donc les réserves en eaux. Elles doivent donc être « nettoyées » pour prévenir les risques de pollution.

L'assainissement Collectif

On parle d'assainissement collectif dans le cas où le bâtiment est relié au réseau local d'assainissement. Ce système est le plus souvent appliqué dans les milieux urbanisés.

Les réseaux de collectes ou égouts ont pour fonction de recueillir les eaux usées de toute origine, et de les acheminer vers les stations d'épuration où elles sont traitées. Le réseau peut être unitaire, c'est-à-dire qu'il reçoit de manière commune les eaux pluviales et les eaux usées domestiques. S'il existe deux collecteurs séparés, on parle alors de réseau séparatif. Il peut aussi exister des réseau d'assainissement mixtes.

L'assainissement non collectif

Appelé également l'assainissement autonome, c'est le traitement des eaux usées domestiques sans les égouts. Le concept d'assainissement autonome désigne généralement l'ensemble des moyens et filières de traitement, permettant d'éliminer les eaux usées d'une habitation individuelle, en principe sur la parcelle portant l'habitation, sans transport des eaux usées.

Installation Individuelle


Si le logement n'est pas situé dans une zone d'assainissement collectif, il doit disposer d'un assainissement individuel. Ce peut être également le cas, s'il en est dispensé compte tenu des difficultés techniques de raccordement.

En soi, l'assainissement non collectif n'est pas moins bon que le collectif. Il faut simplement qu'il soit surveillé, contrôlé et entretenu.

La collecte consiste à diriger les effluents produits dans l'habitation (cuisine, salle de bain, toilettes...) vers le système de prétraitement. Le diamètre des conduites doit être de 100 mm au minimum, afin de permettre une évacuation rapide des eaux usées. Afin d'éviter toute stagnation on considère qu'une pente de 2 à 4 % est acceptable. Il est aussi recommandé d'éviter autant que possible les coudes à 90° et de les remplacer par des coudes à 45°.
Il est recommandé de collecter les eaux vannes (WC) le plus directement possible, les risques de colmatage étant surtout sur ce réseau. Il est impératif de prévoir une colonne de ventilation sur ce réseau (ventilation primaire) : conduit diamètre 100 mm emmené en toiture. Sans ce conduit, il y a risque de désiphonage (l'eau des siphons est aspirée par la décompression du réseau d'où des remontées d'odeurs de la fosse) et, pire, de colmatage des réseaux.

Les divers procédés

Il existe différents procédés d'assainissement individuel. L'installation d'un tel système se fait par des sociétés privées, et mérite une étude de votre logement et de votre terrain. Il faut en effet tenir compte de votre logement, c'est-à-dire de la surface, du nombre d'installations sanitaires et du nombre d'occupants. La nature du sol est également prise en compte, ainsi que l'inclinaison du terrain.

Bien que le traitement des eaux usées soit obligatoire, la technique utilisée reste votre choix et est fonction de vos installations, moyens, emplacement...

Voici les différentes solutions d'assainissement non collectif que vous pouvez envisager :
Une micro-station d'épuration ;
Des toilettes sèches ;
Une fosse toutes eaux ;
Une fosse septique.

Installation Collective

L'assainissement permet de préserver la qualité de notre environnement et protéger les activités liées à l'eau de pisciculture, de baignades, d'activités nautiques...).

Collecter et assainir les eaux usées est aussi un impératif pour protéger la qualité de nos ressources en eau.

Plus les rejets polluants sont importants (nous rejetons en moyenne 150 litres d'eaux usées par jour et par personne), plus la qualité de notre ressource en eau est dégradée et plus la production d'eau potable devient difficile et coûteuse. Aujourd'hui, en France, 95% des eaux usées sont traitées, dont :
- 76 % en usine de dépollution après collecte via le réseau collectif et public ;
- 19 % en assainissement individuel.
Les communes de plus de 2 000 habitants qui ont choisi un système d'assainissement collectif doivent collecter toutes leurs eaux usées domestiques, et les acheminer vers des usines de dépollution des eaux usées.

Quelles sont vos obligations en matière d'assainissement ?
Si vous habitez dans une zone d'assainissement collectif, la loi vous oblige à raccorder votre habitation au réseau public d'assainissement collectif.

Vous devez effectuer ces travaux au plus tard dans les deux ans qui suivent la mise en service de ce réseau. Dans le cas contraire, la commune peut faire procéder aux travaux après mise en demeure. Les frais correspondants, avec les éventuelles pénalités restent à la charge exclusive du propriétaire.

Comment raccorder votre habitation au réseau public d'assainissement collectif ?
Pour raccorder votre habitation à ce réseau collectif, vous devez en faire la demande à votre mairie. Le raccordement consiste à mettre en place un dispositif d'évacuation des eaux usées qui va de la canalisation publique, jusqu'à la limite de votre propriété.

Ce dispositif appelé "branchement d'assainissement"comprend :
. la canalisation d'évacuation, équipée d'un clapet anti-retour,
. un "regard" situé dans le domaine public et permettant le contrôle et l'entretien du branchement.

Les travaux d'installation (mise en place du branchement, occupation et réfection des chaussées etc.) sont à la charge du propriétaire.

Quelles sont les règles à respecter ?
Pour l'évacuation des eaux usées, en vous raccordant au réseau public, vous vous engagez à respecter les règles de salubrité publique et de protection de l'environnement.

. Si vous disposiez auparavant d'un système d'assainissement non collectif, vous devez dès la réalisation du raccordement au réseau public, déraccorder et vider la fosse toutes eaux puis la désinfecter et la combler.

. Vous devez rendre accessibles vos installations pour le contrôle éventuel de leur conformité, lors du raccordement de votre habitation au réseau public.
Assainissement - Traitement des eaux usées

Prestations

  • Assainissement
  • Traitement des eaux usées
  • Vidange de fosses septiques
  • Dépannage sur pompe relevage
  • Installation et pompage de séparateur à graisse
  • Nettoyage des bacs à graisses
  • Installation de station de relevage
  • Raccordement au tout-à-l'égout
  • Curage de tous types de réseaux
  • Désengorgement de vos canalisations
  • Inspection télévisée

Clients

  • Particuliers
  • Professionnels

Services+

Nous choisir, c'est pour vous l'assurance de faire appel à un véritable spécialiste de l'assainissement .

Notre équipe, sans cesse informée des nouvelles technologies d'assainissement, est à votre disposition pour l'installation et la vidange de fosses septiques , la pose, l'entretien, le débouchage et l'inspection télévisée (vidéo) des canalisations , le raccordement au tout-à-l'égout et le terrassement .

Nous prenons également en charge l'installation de station de relevage , l'installation et le pompage de séparateur de graisse , le nettoyage des bacs à graisse et le curage de tous types de réseaux.
Préparation de chantier fosse septique
  • Devis gratuit
  • Conseils
  • Dépannage
  • Service après-vente
  • Contrat d'entretien annuel personnalisé
  • Garantie décennale

Certification, Agrément, Label

Chantier propre Nice
  • Agréé Eparco

Moyens de paiement

  • Chèques bancaires
  • Espèces
  • Virements bancaires

Conditions de paiement

  • Modalités de paiement, nous consulter